Manu Chao

Letra de L'hiver est là (En Vivo)

Letras de Manu Chao

"L'hiver est là (En Vivo)"

Mémère Lachaise, dans les orties 
Pépère lachaise n’est pas rentré 
Il est tombé dans l’escalier 
Et sa bouteille s´est pas petée.. 

Pépère lachaise, madame Satan 
L’sang va couler dans l’caniveau 
Pépère Lachaise, madame Cageot 
Femme de Roger, qui avait 13 chiens… 

Un chien est mort, l’autre s´est pendu 
Ya plus d’amour dans les foyers 
L’sang va couler dans l’caniveau 
L’hiver est là qui montre les crocs… 

T’as beau t’appeler Oscar Tramor 
Te v’la tout seul comme un rat mort… 
T’as beau t’appeler le grand Dédé 
Te vlà pas plus fier qu’un chat crevé.. 

Le soleil dort loin de gare du Nord 
Le soleil dort petit neon… 
Dors sous les ponts petit Lucien 
Petite pluie dans tes chaussettes. 

Petite pluie au fond des os 
L’hiver est la qui montre les crocs… 

T’as beau t’appeler Oscar Tramor 
Te v’là tout seul comme un rat mort… 
T’as beau t’appeler le grand Dédé 
Te v’là pas plus fière qu´un chat crevé… 

Pépère lachaise, madame Satan 
L’sang va couler dans l’caniveau 
Pépère Lachaise, madame Cageot 
Femme de Roger, qui avait 13 chiens… 

Un chien est mort, l’autre s’est pendu 
Ya plus d´amour dans les foyers 
L’sang va couler dans l’caniveau 
L’hiver est la qui montre les crocs… 

T’as beau t’appeler Oscar Tramor 
Te v’la tout seul comme un rat mort… 
T’as beau t’appeler le grand Dédé 
Tvla pas plus fière qu´un chat crevé… 

Le soleil dort loin de gare du Nord 
Le soleil dort petit néon… 
Le soleil dort loin de gare du Nord 
Le soleil dort petit néon… 

Dors sous les ponts petit Lucien 
Petite pluie dans tes chaussettes. 

Petite pluie au fond des os 
L’hiver est la qui montre les crocs… 

Dors sous les ponts petits Lucien 
Petite pluie dans tes chaussettes. 
Petite pluie au fond des os 
L’hiver est la qui montre les crocs… 

Le soleil dort loin de gare du Nord 
Le soleil dort petit néon… 
Le soleil dort loin de gare du Nord 
Le soleil dort petit néon… 

Lai lai lai lai… 
T’as beau t’appeler Oscar Tramor 
Te v´là tout seul comme un rat mort… 
T’as beau t’appeler le grand Dédé 
Te v’là pas plus fière qu´un chat crevé… 

Venez donc voir sous ma cape noire 
Le grand couteau que m´a donné 
La fille qui voulait mon malheur 
Elle me l’a planté dans le coeur 
Elle me l’a planté dans le coeur.
CONTINUAR